Cabinet d'orthodontie
  •  
  • Enfants
    Enfants

    « L’orthodontie c’est à partir de quel âge ? »

    En denture lactéale jusqu’à 6-7 ans.


    En denture mixte jusqu’à 12 ans.


    Dans le cadre de la prise en charge des enfants jusqu’à 12 ans, l’orthodontiste recherche une normalisation anatomique c’est-à-dire un rééquilibrage de la croissance des mâchoires, autant qu’une normalisation fonctionnelle c’est-à-dire :

    • une amélioration de la position de la langue au repos et lors de la déglutition,
    • un arrêt de la succion des doigts ou du pouce,
    • une amélioration de la respiration par le nez chez les enfants qui ont pris l’habitude de respirer par la bouche.
    JPEG - 92.8 ko

    Tous ces points sont envisagés par l’orthodontiste en collaboration avec le pédiatre, l’ORL, l’orthophoniste…

    Les enfants qui viennent nous voir ont souvent déjà observé leur bouche et nous disent :

    • « les mâchoires sont trop petites et les dents n’ont pas assez de place »,
    • « la mâchoire du bas est trop grande »,
    • « les dents du haut mordent à l’intérieur des dents du bas »,
    • « les dents de devant sont trop en avant ».

    L’orthodontiste a les moyens avec des appareils très simples portés sur des périodes courtes (6 mois) de donner une première réponse :

    • aux problèmes de décalage de croissance des mâchoires,
    • à certains problèmes de positionnement des dents définitives,
    • aux défauts de positionnement de la langue et aux habitudes de succion qui déforment les mâchoires et déplacent les dents.
    JPEG - 17.6 ko
    JPEG - 89 ko
    Avant traitement / Aprés traitement

    L’objectif est :

    • de normaliser la croissance des mâchoires et des dents définitives pour ne plus avoir à intervenir plus tard,
    • ou d’améliorer la situation tout en sachant qu’il faudra réintervenir à l’adolescence, une fois toutes les dents définitives sorties, et les mâchoires en fin de croissance. Mais le traitement se fera alors sur une durée plus courte et avec moins de sacrifices dentaires.

    Chaque enfant est différent, chaque déformation et anomalie dentaire, chaque croissance sont différentes, tous les traitements seront donc spécifiques.

  • Adolescents
    Adolescents

    L’objectif est de normaliser l’occlusion tout en tenant compte de la croissance des mâchoires.

    Normaliser l’occlusion signifie :

    • aligner les dents,
    • coordonner les rapports des dents du haut et du bas : « faire que les pointes des dents du haut tombent dans les creux des dents du bas » de façon à ce que la mastication soit efficace. Ainsi les dents fonctionnent dans un axe adéquat, ce qui améliore leur santé et permet de les conserver plus longtemps.

    Généralement on utilise des appareillages fixes type multibague.

    JPEG - 53.7 ko
    exemple d’appareillage multibague complet

    « le principe est de placer les dents sur des rails et de les déplacer le long des rails » Le déplacement peut se faire dans les 3 sens de l’espace de façon très précise.

    Souvent le multibague est associé au port :

    • d’appareils de nuit comme la F.E.O.,
    • d’élastiques à porter entre l’appareil du haut et l’appareil du bas de façon à orienter la croissance des mâchoires ou à ajouter un « moteur » de déplacement des dents.

    Le multibague est un appareillage fixe. L’adolescent va garder pendant plusieurs mois ou années les bagues et les brackets collés sur l’émail de ses dents.

    Cela suppose :

    • Une technique de brossage adaptée avec un matériel adapté de façon à éviter la formation de tâches, de caries, ou de gingivite… C’est un point très important.
    • D’éviter de décoller les brackets ou les bagues car cela neutralise l’action de l’appareil au moins sur la dent concernée par le décollement.

    Cela rallonge la durée du traitement.

    Caramels, chewing-gum sont donc à éviter ! Se ronger les ongles ou ronger ses stylos ont le même effet.

  • Adultes
    Adultes

    L’orthodontie chez l’adulte :

    Il est possible de déplacer les dents à tout âge !

    Les particularités d’une bouche d’adulte par rapport à celle d’un adolescent ont conduit l’orthodontie à inventer des techniques spécifiques.

    Quelles sont ces particularités ?

    • Chez l’adulte la première des particularités est la forte demande de discrétion des appareils utilisés. C’est ainsi que les systèmes multibagues ont évolué pour proposer des systèmes avec des attaches (les bagues) plus petites et blanches en céramique, avec, puis sans ligature.
      Mais la vraie belle évolution du multibague a été de positionner les attaches sur la face linguale des dents (face interne) ce qui les rend invisibles. C’est l’orthodontie linguale.
    JPEG - 65.3 ko
    Exemple d’appareillage lingual chez un patient adulte

    On retrouve toujours le même grand principe de fonctionnement, le déplacement des dents se faisant alors « le long des rails » constitués par les arcs.

    • Chez l’adulte, il n’y a plus de croissance des mâchoires à attendre si bien que les décalages importants entre les mâchoires ne peuvent être compensés que par une chirurgie dite orthognathique. Le traitement orthodontique est alors intégré au sein d’une prise en charge plus globale. C’est alors un travail d’équipe en concertation avec un chirurgien.
    • Chez l’adulte le déplacement des dents se fait selon les mêmes principes biologiques que chez l’enfant ou l’adolescent. Si bien que l’on peut obtenir un alignement et un engrènement (rapports entre les dents du haut et du bas) physiologiques. Simplement les dents et l’ancrage osseux des racines dentaires sont plus souvent abimés, affaiblis. Les contraintes de déplacement appliquées aux dents par les appareils doivent en tenir compte. Les mouvements se devront d’être plus lents et décomposés. Il y aura un suivi très étroit du dentiste pour une « maintenance parodontale ». C’est là aussi un travail d’équipe qui s’engage.
    • Chez l’adulte, compte tenu de cet appui osseux des racines qui peut être faible, une fois la correction obtenue par les appareils orthodontiques, le traitement n’est pas pour autant terminé. Une phase très importante commence, celle de la contention, qui peut durer plusieurs années. Elle veille à la stabilité de l’alignement et de l’engrènement dentaire. Cette phase est incontournable en fin de traitement chez les adolescents, mais dans le cas des adultes dont le parodonte est affaibli elle devient cruciale. Elle peut se faire par des appareils portés la nuit, mais le plus souvent ce sont des attelles collées sur la face linguale des dents antérieures, et/ou mobiles. Et là le travail d’équipe se prolonge avec le dentiste...

    Le traitement orthodontique de l’adulte a donc ses spécificités. Les appareils sont adaptés à la demande de discrétion des adultes et à la physiologie particulière de dents qui ont déjà un vécu.

    Le plan de traitement sera spécifique à chaque cas et le résultat d’une étude précise qui intègrera le fonctionnement de la bouche en l’état, la capacité des dents à se déplacer, la capacité de l’environnement musculaire et articulaire à s’adapter au déplacement dentaire, l’attente du patient et celle de son dentiste.

    Il sera alors proposé un traitement qui intègrera l’appareil le plus adapté pour l’obtention du résultat attendu. En aucun cas ce n’est un appareil que l’on propose mais une prise en charge avec des étapes bien définies, des acteurs qui peuvent être multiples ( dentistes, parondontistes, implantologues, occlusodontistes, chirurgiens ORL, orthophonistes…).

    L’appareil orthodontique n’est qu’un outil choisi par l’orthodontiste pour sa capacité à s’adapter au mieux à son patient et à obtenir le résultat attendu. Ce qui demande une connaissance pointue du fonctionnement de chaque système.

  • Gouttières Invisalign
    Gouttières Invisalign

    Un tout autre système d’appareillage a vu le jour, sur un tout autre principe. Là, plus de bagues ni d’attaches… mais une série de gouttières transparentes et amovibles fabriquées sur mesure. Elles permettent de déplacer les dents jusqu’à leur position finale désirée. Ces gouttières sont conçues d’après une application graphique en 3D informatisée des dents du patient. Une simulation reflète les mouvements dentaires spécifiques souhaités par l’orthodontiste pour son patient, ce qui permet de visualiser les résultats attendus à chaque étape du traitement. Les gouttières sont pour ainsi dire invisibles et très confortables. Cette technique peut également s’appliquer aux problèmes orthodontiques des adolescents. Néanmoins la réussite de la technique tient en partie au sérieux et à la rigueur avec lesquels le patient porte ses gouttières ; cela doit avoisiner les 21h/24h. C’est pourquoi nous l’appliquons plus souvent aux traitements des adultes !

    PNG - 265.1 ko
    Le docteur Cottet a suivi elle même un traitement orthodontique avec gouttières Invisalign (gouttière présente sur la photo)

    Au cabinet des docteurs Cottet, Chapelet et Darris les empreintes qui permettent de fabriquer les gouttières Invisalign sont des empreintes numériques. L’appareil qui permet d’obtenir ces empreintes filme chaque dent du patient et reconstitue ainsi l’arcade dentaire complète. Ceci assure une meilleur performance de la prise d’empreinte.

- Accueil - Le cabinet - Notre équipe - Nos techniques - Vidéos - Mentions légales - Espace patient -

Cabinet d’orthopédie dentofaciale Dr Catherine Cottet, Dr Sophie Chapelet et Dr Pierre Darris, 12 Boulevard de Strasbourg 31000 Toulouse, Tel : 05 61 12 66 88